Actualités

FORETS DE MAHON-BAKOR : les acteurs partagent le plan d'aménagement

La gestion des forêts classées de Mahon et de Bakor dans la région de Kolda a fait l’objet d’un atelier d’information et de sensibilisation, ce mercredi 23 mai dans la capitale du Fouladou.

Cette rencontre présidée par l’Inspecteur Régional des Eaux et Forêts s’inscrit dans le cadre du protocole avec le projet P2RS qui va appuyer la mise en œuvre de ce plan d’aménagement des massifs classés de Mahon et de Bakor.

Ce plan d’aménagement a pour objectif de « conserver de façon durable ces forêts classées ». Mais aussi « de permettre aux populations riveraines de mener des activités génératrices de revenus afin de lutter contre la pauvreté dans cette contrée du Fouladou », a expliqué l’IREF de Kolda, le Lieutenant-colonel Babacar Dione.

La responsabilisation des populations locales en vue d’une meilleure protection de ces forêts fait partie des objectifs de ce plan d’aménagement. En effet, « ces forêts font l’objet de nombreuses agressions à cause de l’extension des habitations et de la recherche de nouvelles terres de cultures », a expliqué M Dione .Qui poursuit dans la foulée que ces agressions doivent être combattues avec la collaboration étroite des populations autochtones. Pour le patron de la l’administration forestières de Kolda, les populations doivent être davantage sensibilisées pour qu’elles soient à la première ligne du combat contre les agressions et l’exploitation illicite des forêts qui constituent « un poumon vert » pour Kolda.

Cet atelier d’information et de sensibilisation va être suivi par le processus de mise en place des comités inter-villageois de gestion de la forêt. Ainsi, pendant cinq jours, un travail de terrain va être mené afin de mettre sur pied les différents cadres qui vont constituer ces CIVGF.

A rappeler que ces massifs s’étendent sur une superficie de 21 607 ha. Elles comptent au total 5 blocs forestiers de 8 parcelles chacun pour 88 espèces ligneuses. Ces forêts polarisent 64 villages pour une population totale de 7901 habitants répartis dans les communes de Fafacourou et Bignarabé, département de Médina Yoro Foula, mais aussi Dioulacolon et Bagadadji qui sont des communes du département de kolda.

Plan Sénégal Emergent 

PSE
L’ambition de l’Etat du Sénégal est de favoriser une croissance économique à fort impact sur le développement humain. Pour ce faire, il s’agira de consolider les acquis, notamment en matière de gouvernance démocratique, et de recentrer les priorités dans la perspective de garantir durablement la stabilité économique, politique et sociale.

Acte III 

Acte III
La vision du Chef de l’Etat, qui guide la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation, est d’« organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable à l’horizon 2022 ». A cet égard, l’objectif général consiste à élaborer une nouvelle politique nationale de décentralisation qui permet d’asseoir des territoires viables et compétitifs, porteurs d’un développement durable.

ODD 

odd

Objectif 2 : Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

République du Sénégal 

Coat
Le Sénégal se situe à l'avancée la plus occidentale du continent africain dans l'Océan Atlantique, au confluent de l'Europe, de l'Afrique et des Amériques, et à un carrefour de grandes routes maritimes et aériennes.

Contact

Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Sahel (P2RS)

Route des Pères Maristes – Hann-Dakar, Enceinte DBRLA

BP 64 841 DK Fann

Tél : (+221) 33 832 82 71

Fax : (+221) 33 832 82 72

contact@p2rs.sn